Bien choisir ses chaussons d'escalade.

Choisir ses chaussons d'escalade

Choisir son futur chausson d’escalade relève parfois du parcours du combattant. Voici donc quelques éléments qui vous permettront d’y voir un peu plus clair.

Pour commencer, il faut bien définir votre niveau, votre pratique (bloc, salle, falaise…) ainsi que vos objectifs afin de trouver le meilleur compromis. Il faut aussi avoir à l’esprit qu’il est très difficile d’avoir le chausson le plus confortable et le plus performant en même temps.

 

1.    La forme du chausson

Chausson d'escalade droit ou asymétrique

Droit (ou Symétrique) :
D’une forme assez neutre, une pointe plutôt centrale (voire avec une très faible asymétrie), le chausson droit est souvent destiné aux débutants recherchant avant tout le confort, et permet d’utiliser l’ensemble des orteils.

Asymétrique :
Un chausson asymétrique est caractérisé par une pointe axée sur le gros orteil (donc décentrée). Cet orteil étant le plus fort, cela concentre sa technicité sur une pointe plus fine. Souvent moins confortable et moins tolérant qu’un chausson droit et destiné à un public de pratiquants réguliers, il offre une précision d’appui non négligeable. Ces chaussons polyvalents et précis conviennent aussi bien à la réalisation de performance qu'à l'entraînement.

La cambrure :
C’est ce qui va différencier un chausson pour grimpeur d’un niveau intermédiaire des vraies formules 1 de l’escalade. Pour faire bref, plus la cambrure est prononcée, plus le chausson est réservé à l’élite des grimpeurs.

2.   La forme de votre pied

Il existe 3 grandes familles, et il suffit de regarder vos pieds pour savoir à laquelle vous appartenez.

Forme pieds pour chaussons escalade

Source : http://www.peditrans.com/blog/pied-egyptien-pied-grec-ou-pied-romain/
Le pied égyptien représente environ 50% de la population, le pied romain ou carré 27% et le pied grec 23%.

Cette information va vous aider à vous orienter vers la forme de votre chausson idéal. Du point de vue du confort, un chausson droit conviendra mieux à un pied grec, alors qu’un asymétrique sera un plus adapté aux pieds égyptiens et romains.

3.    La matière

Il y a deux familles de matières principales utilisées pour la tige des chaussons :

Le cuir :

Très résistant, le cuir se détend plus ou moins facilement en fonction de l’épaisseur et de la présence d’une doublure ou non. Plus vous prendrez un chausson serré, plus il aura tendance à s’adapter à la morphologie de votre pied. Attention tout de même à la période d’inconfort qui peut durer plusieurs semaines.

Le synthétique :

Le synthétique, quand à lui, ne se détend pas ou peu mais va avoir tendance à s’assouplir.

4.    Le type de fermeture et de serrage du pied

Il existe 3 types de fermeture :

Elastique (ou ballerines) :
Généralement très souple et proche du pied, le système des ballerines repose sur la compression et un élastique sur le coup de pied. Il faut donc anticiper la détente et les choisir très serrées à l’achat. Certaines deviennent donc très difficiles à enfiler.

 

Velcros :
Développés pour palier aux inconvénients des ballerines, les chaussons à velcros ont une ouverture sur le coup de pied et voient l'élastique remplacé par un, deux ou trois velcros. Facile et rapide à enfiler et à enlever et précis si le pied remplit bien le volume général du chausson.


Chausson escalade velcros

Lacets  :
Souvent plus long à enfiler et à enlever, les chaussons à lacets sont ceux qui proposent le meilleur ajustement à votre pied, et représentent souvent la seule alternative pour les personnes aux pieds fins.

Chaussons escalade lacets

4.    La pointure

Même s’il est inutile de s'exploser les pieds pour débuter, il ne faut pas non plus prendre ses chaussons trop grands sous prétexte d'être confortables. En général, un débutant aura tendance à opter pour un chausson à sa pointure en chaussure de ville voire une au-dessus, là où un grimpeur confirmé optera pour une à deux pointures en-dessous de la sienne, selon les modèles.


Un chausson est correctement ajusté quand il est correctement serré et qu’il n’y a aucun vide significatif entre le pied et le chausson. Il faut aussi que votre pied soit légèrement comprimé mais sans aucun point de pression douloureux, et que vos orteils soient légèrement recroquevillés, ils auront alors plus de force.

Le choix de votre pointure dépendra donc de votre niveau mais aussi de votre pratique. En effet, quand on part en grande voie où il est difficile d’enlever vos chaussons aux relais, il est préférable d’avoir un chausson moins contraignant pour vos pieds qu’en bloc où vous pouvez les enlever entre deux essais…


Demandez nous conseil sur les correspondances de tailles approximatives par marque.

5.    La marque

Plusieurs marques spécialisées se partagent le marché, voici les principales :

- ANDREA BOLDRINI
- EXPE
- FIVE TEN
- GARRA
- LA SPORTIVA
- MILLET
- ROCK PILLARS
- SCARPA