Bien choisir son réchaud.

Comment bien choisir son réchaud ?

Vous partez en camping pour le week-end, en trekking sur plusieurs jours ou en voyage au long cours et avez besoin d'un réchaud pour être autonome pour vos repas ?

Devant la multitude de réchauds proposée sur le marché, il est assez complexe d'en connaître toutes les spécificités afin de choisir le modèle répondant le mieux à vos besoins. Nous allons donc essayer de vous amener les connaissances nécessaires pour y parvenir .


Il existe 4 sortes de réchauds :
•    Le réchaud à gaz.
•    Le réchaud à alcool.
•    Le réchaud multi-combustible.
•    Le réchaud à bois.


1. Réchaud à gaz

Fiable et simple d’utilisation, c’est certainement le réchaud le plus répandu. Il utilise un mélange de gaz liquide sous pression, que ce soit propane, butane ou isobutane. Réglage précis de la flamme, entretien facile et offrant un encombrement réduit, c’est un choix cohérent pour les personnes à la recherche d’un réchaud efficace et peu encombrant.

Cependant, il faut garder à l’idée que même si cela se démocratise, suivant le lieu de destination, il n’est pas toujours facile de trouver une cartouche de gaz adaptée à son réchaud. Il est préférable d’acquérir un réchaud utilisant le standard international : la cartouche à valve filetée de type Primus, Msr, Optimus … possédant l’avantage de se déconnecter et se reconnecter en toute sécurité selon vos besoins.

Il faut aussi garder à l’esprit que le butane devient inopérant par températures négatives. Il est donc préférable de se doter d’une cartouche utilisant un mélange de propane et d’isopropane pour vos aventures en pays froids (le choix d’un réchaud à cartouche inversée peut aussi être judicieux).

Avantages du réchaud à gaz :
•    Facilité d’utilisation.
•    Rapidité de chauffe.
•    Réglage très fin de l’intensité de la flamme.

Inconvénients :
•    Interdit d’embarquer des cartouches de gaz en avion (en bagages de soute ou à main).
•    Pas toujours évident de trouver du gaz en fonction de la destination.
•    Il faut anticiper les besoins en gaz pour les longs séjours.
•    Cartouches jetables, donc peu écolo (s’il vous plait, ramener les cartouches vides en ville pour les trier au lieu de les abandonner dans la nature).


Nous pouvons diviser les réchauds à gaz en 4 sous-catégories :
•    Les réchauds "standards" : les modèles les plus simples, avec brûleurs légers compacts et performants.
•    Les réchauds "Duo" : composés d'une valve permettant de connecter des cartouches à valves filetée et non fileté (type camping gaz).
•    Les réchauds à cartouche déportée et / ou cartouche inversée : Le brûleur est relié à la cartouche par un tuyau d'alimentation. Permettant plus de stabilité et l’utilisation de plus grands récipients, ce type de réchaud offre également la possibilité de renverser la cartouche afin que le gaz se mélange mieux.
•    Les réchauds tout-en-un : modèles associant un bruleur à une popote optimisée, avec répartiteur de chaleur optimisant la vitesse de chauffe et la consommation de gaz.

Réchaud à gaz standard  Réchaud à cartouche déportée Réchaud à gaz tout-en-un
 Réchaud standard Réchaud à cartouche déportée Réchaud tout-en-un

> Voir tous les réchauds à gaz



2. Réchaud à alcool

Réchaud reposant sur un système très simple de combustion de l'alcool existant en 3 types : l’alcool liquide (alcool à brûler), solide (en tablette) ou en gel. Le réchaud de secours par excellence.

Avantages du réchaud à alcool :
•    Peu onéreux.
•    Sans entretien.
•    Utilisable partout, alcool facile à trouver.

Inconvénients :
•    Temps d’ébullition plus long que pour les autres combustibles.
•    Réglage de la flamme peu précis.

> Voir tous les réchauds à alcool


3. Réchaud multi-combustible

Communément appelé "réchaud à essence", il fonctionne avec tout type de combustible liquide : essence C, sans plomb, pétrole, gazole et kérosène…

Le principe de ce type de réchaud repose sur l’action d’une pompe mettant le combustible liquide sous pression, avant que brûleur le transforme en état gazeux sous l’effet de la chaleur.

C’est le réchaud des expéditions en régions polaires et en haute montagne. Il s'avère idéal pour les voyages au long cours. En revanche, il demande de l’attention, car avant de pouvoir l’utiliser à pleine puissance, il faut le préchauffer et il nécessite un nettoyage régulier et une petite maintenance.

Le combustible doit être stocké séparément du réchaud, dans une bouteille dédiée au transport de liquide inflammable.

Certains de ces réchauds offrent également la possibilité de fonctionner avec une cartouche de gaz filetée (réchauds mixtes), offrant encore plus de polyvalence.

Avantages du réchaud multi-combustible :
•    On trouve du carburant absolument partout.
•    Très bon rendement même par température basse.
•    Carburant est très bon marché.
•    Possibilité de gérer soit même le volume de carburant nécessaire.

Inconvénients :
•    Plus cher à l’achat.
•    Nécessite un entretien régulier (décrassage).
•    Manipulation du carburant (attention aux brulures si mauvaise manipulation).

> Voir tous les réchauds multi-combustible


4. Réchaud à bois

Ce genre de réchaud rend l’utilisateur totalement autonome. Il suffit de collecter du petit bois et d'entretenir le feu. En revanche, l’allumage nécessite de la méthode, particulièrement lorsque le bois est mouillé et il est préférable d’utiliser une popote facilement nettoyable (la suie se dépose sur la casserole).

Attention : il ne doit pas être utilisé dans les zones sensibles au risque d’incendie.

Avantages du réchaud à bois :
•    Grande efficacité avec peu de bois.
•    Écologique : combustion complète du bois, pas de trace.
•    Economique : le bois est gratuit et abondant en forêt.
•    Autonomie complète : vous collectez vous-même votre combustible dans la nature .
•    Très convivial.

Inconvénients :
•    Son utilisation se limite à des régions boisées (sauf si vous portez le bois).
•    Il noircit la casserole (mais un passage de la popote dans du sable et elle redevient comme neuve).
•    Pas utilisable dans les zones sensibles au risque d’incendie.

Le lexique technique à connaître :

Puissance : exprimée en Watt (W), elle s’obtient par l’opération débit x puissance calorifique du gaz.
La BTU : mesure du rendement énergétique du réchaud (La British Thermal Unit). Elle correspond à la quantité de chaleur qu’il faut dégager pour obtenir 0,45 kg d’eau (1 livre) à la température de 0,56°C (1 degré Fahrenheit). Plus cette mesure est élevée, plus la chaleur est intense.

Temps d’ébullition : représente le temps nécessaire pour emmener 1 litre d’eau à ébullition. Ce temps varie entre les différents types de réchauds. Ce temps peut être affecté par les conditions d’utilisation (vent, altitude, etc…).

Autonomie : représente la durée de vie moyenne du combustible. Souvent donnée en minutes pour un poids de carburant donné.